07/07/2018 Bari, un «tournant dans l’histoire de l’œcuménisme», par Andrea Riccardi

di Redazione

Da Zenit.org, di Anita Bourdin

«Bari représente un tournant dans l’histoire de l’œcuménisme», explique Andrea Riccardi, commentant la rencontre entre le pape François et les dirigeants des Églises du Moyen-Orient, pour la paix, organisée à Bari (Italie), auprès du sanctuaire de Saint-Nicolas, ce samedi 7 juillet 2018. Date anniversaire de la mort du patriarche Athénagoras, qui a tant fait pour l’unité.

Pour le fondateur de la Communauté de Sant’Egidio, qui a participé à la prière de ce samedi matin sur la « Rotonde » de Bari, sur le littoral, il n’ s’agit plus seulement  « de dialogues bilatéraux ou théologiques », mais presque d’un ‘synode’ « entre le pape et les chefs des Églises du Moyen-Orient confrontés à une situation d’urgence terrible » avec la guerre et « l’effondrement de la présence des chrétiens dans la région ».

« Cette expérience, précise Andrea Riccardi, dans un communiqué en italien, inaugure une routte nouvelle pour les chrétiens au Moyen-Orient et dans d’autres régions du monde: un œcuménisme solidaire et synodal. »

Il fait observer que « le drame de la guerre et de la pauvreté pousse les chrétiens à être plus unis » et le pape François l’a dit clairement, en « se plaçant au milieu et non au-dessus des autres ».

continue à lire >